Pour rendre accessible le rapport ITIE 2013, l’ONG «la lumière» concocte un livret en langues nationales





Comprendre un rapport ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives) n’est pas donné à tous et pourtant, une exigence de la norme voudrait qu’elle soit compréhensible et accessible pour mieux susciter le débat au tour des revenus tirés de l’exploitation des ressources minières, gazières et pétrolières. Sous ce rapport, et avec le concours d’Oxfam, l’ONG « La Lumière » a commis des experts pour traduire le résumé du rapport ITIE 2013 en langues nationales.

Face aux gratte-papiers ce jeudi, le secrétaire exécutif de l’ONG « La Lumière » s’est d’abord essayé à un exercice préliminaire, celui consistant à éclairer leur lanterne sur l’entité « Publiez Ce Que Vous Payez » et la norme ITIE pour dire que toutes les deux s’intéressent au même sujet, la transparence, la redevabilité et la responsabilité dans la gestion des ressources minérales. Publiez Ce Que Vous Payez étant une constellation d’organisations de la société civile et l’ITIE quant à elle, est mise en œuvre par les Etats qui y adhèrent de façon volontaire, avec comme organe de mise en œuvre un groupe multipartite composé de représentants de l’Etat, des entreprises minières, gazières et pétrolières tout comme de la société civile.

Ibrahima Sory Diallo passera en revue les exigences de la norme ITIE, au nombre de sept, histoire de mieux camper le décor en mettant un accent tout particulier sur ce que la norme appelle « un bon rapport ITIE », c’est-à-dire un rapport accessible et compréhensible.

Tambacounda. Info