Menu

Renforcement des capacités en matière de négociation et de dialogue politique et assistance




Renforcement des  capacités en matière de négociation et de dialogue politique et assistance
Présentation

Dans le cadre de son programme de promotion de la transparence dans les industries extractives, l’ONG La Lumière développe en partenariat avec OSIWA un projet destiné au renforcement des capacités en matière de négociation et de dialogue des populations affectées par les opérations minières (PAPOM) dans les régions de Kédougou, Thiès et Matam. L’objectif principal du projet est de permettre aux PAPOM de bénéficier d’un traitement conforme aux normes internationales en matière de compensation. Le projet sera exécuté sur une période de deux ans allant de  juin 2016 à mai 2018.

Approche stratégique

La stratégie de mise en œuvre consiste essentiellement à :
  1. Informer /sensibiliser les personnes affectées par les opérations minières (PAPOM)
  2. Renforcer les capacités de négociation et de gestion financière des PAPOM
  3. Fournir une assistance et conseil juridique aux PAPOM
  4. Renforcer les capacités entrepreneuriales des PAPOM en l’occurrence les femmes et les jeunes
  5. Suivre et évaluer l’application des termes des accords de réinstallation et  de restauration des activités économiques des personnes affectées par le projet
Résultats clés

En moins de six mois de mise en oeuvre, les résultats suivants ont été obtenus :
  • 01 cérémonie de lancement organisée à Thiès avec 68 participants, 17 organes de presse enregistrés et 400 supports d’IEC distribués
  • 45 PAPOM formées sur les techniques d’aménagement des terres à Kédougou (Kharakhéna et khossanto)
  • 04 périmètres maraîchers identifiés dont deux sites retenus à Kédougou
  • 30 autorités sensibilisées à Thiès et 10 à Kédougou sur les instruments juridiques (Directives Code minier, rapport ITIE 2013) et le processus de réinstallation
  • 30 leaders sensibilisés à Thiès dans le cadre de visites de courtoisie auprès des leaders d’opinion
  • 250 personnes touchées et 05 groupes de contact créés à l’occasion de la tenue d’assemblées villageoises à Thiès.
 
 

Renforcement des  capacités en matière de négociation et de dialogue politique et assistance